Guido, bd de l'Océan
Guido, bd de l’Océan
Nadiège, bd de l'Océan
Nadiège, bd de l’Océan
May Lily, bd Deganne
May Lily, bd Deganne

C’est un élément caractéristique de l’architecture « pittoresque » du 19ème siècle. Ce siècle est fasciné par l’histoire et en particulier le Moyen Age dont il redécouvre la culture et les monuments. La haute bourgeoisie est attirée par cette période où les grandes confréries marchandes, les échevins, les prévôts représentaient une force stable et assuraient la richesse des cités face aux luttes intestines de la noblesse et de la famille royale.

Rompant avec la période classique, les architectes reprennent de nombreux éléments tirés des châteaux ou des églises médiévales. La tourelle qui domine la maison va rompre la symétrie « classique » et accentuer la verticalité de l’édifice. Témoin de la culture et de la réussite sociale de son propriétaire, elle constitue un argument de poids dans la compétition amicale qui l’oppose à ses voisins.

A Arcachon, la tourelle est souvent carrée, quelquefois hexagonale ou ronde, généralement surmontée d’un bel épi de faîtage. Elle correspond souvent à l’escalier, parfois à de petites pièces comme les cabinets de toilette, mais est aussi utilisée pour mettre en valeur l’entrée de la villa.

Francis Hannoyer

 

La tourelle